La 'Documenta' 2022, RDV mondial de l'Art contemporain, mais aussi brillante réussite de médiation scientifique

Publié par Michel Naranjo, le 14 septembre 2022   280

Une Documenta à l'écoute des résistances a titré Emmanuelle Lesqueux (1) dans le journal 'Le Monde': tous les cinq ans la ville de Cassel, dans la Hesse se fait le porte-parole de la création mondiale. Les artistes envahissent la cité, pour une exposition à ciel ouvert qui donne le "la" à tous les musées et centre d'art de la planète. Cette année c'est le collectif indonésien 'ruangrupa', qui a orchestré l'évènement. Fini l'eurocentrisme, place au dialogue Sud-Sud: plutôt que d'aligner les œuvres, il s'est attaché à faire résonner toutes sortes de résistances sociales et politique. Alors on y a dansé, 'skaté', imprimé des tracts; on y a joué, milité: cent promesses pour cents jours d'expositions.

Mais pour se familiariser avec le fonctionnement de la ruangrupa et la façon dont elle comprend l'art, apprenons le mot indonésien "lumbung' utilisé pour une grange à riz à usage communautaire dans laquelle la récolte excédentaire est stockée au profit de la collectivité. Il définit également la pratique artistique de la ruangrupa qui repose sur le principe de la collectivité, sur l'idée de ressources partagées.