Conseils et astuces pour un environnement propice à l'égalité filles-garçons

Vous intervenez auprès de publics jeunes lors d'interventions de médiation scientifique avec l'objectif de les former tous de manière égalitaire.

Cependant, les stéréotypes de genre peuvent être un problème car ils agissent à notre insu.

A travers ce petit guide, découvrez comment fonctionnent les stéréotypes de genre et comment quelques conseils simples peuvent aider à limiter leur propagation ! 

 

Qu’est-ce que les stéréotypes de genre ?

Les stéréotypes de genre sont la croyance fausse que certaines aptitudes ou traits de personnalité seraient déterminés à la naissance par le sexe biologique, et seraient donc spécifiques soit aux filles soit aux garçons.

Cliquez  ici  pour en savoir plus sur les stéréotypes

Sans que nous en soyons conscients, nous connaissons et avons intériorisé ces stéréotypes, sans pour autant les croire. Involontairement, nous adoptons des comportements qui les véhiculent, simplement parce que nous avons grandi dans une société qui les normalise. 

Cliquez  ici  pour en savoir plus sur la vision essentialiste. 
Cliquez  ici  pour en savoir plus sur la socialisation.

Comment les stéréotypes de genre fonctionnent-ils et quelles sont leurs conséquences, notamment sur l’orientation scolaire des filles et des garçons ?

Les stéréotypes de genre impactent la perception que l’on a de nos compétences, pouvant produire un désintérêt dans les domaines pour lesquels notre sexe serait réputé moins bon que le sexe opposé.

Le désintérêt dans un domaine peut être vécu comme un trait de personnalité, influençant ainsi nos choix d’orientation. Il est d’ailleurs courant d’entendre dire « je ne suis pas un·e de matheux·se », « je ne suis pas un·e littéraire ».

Cela peut expliquer le faible nombre de filles en filières scientifiques et celui des garçons en filières littéraires. 

Cliquez  ici  pour en savoir plus sur la justification du système
Cliquez ici pour en savoir plus sur la menace du stéréotype, l'auto-réalisation de prophétie et protection de l'estime de soi

Quels sont les stéréotypes de genre dans le milieu scolaire et quels sont les comportements qui les renforcent ?

Cliquez  ici  pour en savoir plus sur les stéréotypes complémentaires

« Les garçons sont naturellement doués et intéressés par tout ce qui est scientifique et les filles le sont avec les domaines littéraires. »

  • Ce stéréotype est à l’origine d’attentes différentes concernant la réussite et l’orientation des filles et des garçons dans ces domaines.

« Les filles doivent faire davantage preuve de sérieux et de discipline pour réussir autant que les garçons. »

  • Ce stéréotype peut créer des différences dans l’éducation scolaire des filles et des garçons.
    • On va avoir tendance à expliquer l’échec des garçons par un manque d’effort et celui des filles par un manque de capacités et/ou par des efforts peu efficaces.
    • On va donc davantage pousser les garçons à travailler et on fera davantage attention à eux (en donnant des réponses plus développées à leurs questions, en les interrogeant plus souvent, échanges verbaux plus riches et fréquents…).
Cliquez ici  pour en savoir plus sur les différentes représentations de l’intelligence
Cliquez ici pour en savoir plus sur le dialogue dans la classe

« Les filles sont moins compétitrices, ambitieuses et indépendantes que les garçons. »

  • Les caractéristiques masculines sont davantage perçues comme gage de réussite que les caractéristiques féminines, notamment dans les domaines scientifiques. Présenter les filières et les métiers scientifiques sous ce jour peut décourager les filles de s’y projeter.


 Conseils et astuces

Les stéréotypes de genre ne sont pas simples à repérer, car omniprésents dans la société, ils peuvent passer sous nos radars…

Il faut donc garder l’œil ouvert et être vigilant vis-à-vis des comportements pouvant renforcer les stéréotypes de genre dans un milieu éducatif.

Comment ?


1)Veiller à apporter le même apprentissage aux filles qu’aux garçons.

  • Porter autant attention aux filles et aux garçons, et ce, de la même manière.
    • Quand les filles et les garçons posent des questions, veiller à leur apporter autant d’informations aux uns et aux autres.
    • Quand on pose une question, il faut veiller à interroger autant les filles que les garçons.
    • Interroger autant les filles que les garçons sur des questions de connaissances et de réflexion.
  • Expliquer la réussite des filles et des garçons par les efforts qu’ils ont réalisé. Encourager la poursuite d’efforts lorsqu’ils rencontrent des difficultés.
  • Valoriser les caractéristiques individuelles et veillez à ne pas rendre saillante leur identité de fille ou de garçon, par exemple en disant " tu es bien une vraie fille" ou "ce que tu viens de faire est bien typique des garçons". 


2)Favoriser une orientation scolaire non déterminée par les stéréotypes de genre

  • Faire attention à ne pas dépeindre les domaines scientifiques comme étant supérieurs ou plus difficiles que les autres domaines. Présenter la réussite dans ces domaines comme atteignable par les efforts.
  • Essayer de parler des professions en montrant qu'elles existent aussi au féminin (par exemple : auteur / autrice).
  • Essayez d’utiliser autant de personnages féminins que masculins lors de représentations de professions et de personnages historiques. 


3)Eviter de se comporter différemment avec les filles et les garçons

  • Veiller à réprimander de la même façon et tout autant les filles et les garçons lorsqu’elles·ils se montrent indispliné·e·s. 
  • De même pour le travail scolaire, avoir les mêmes exigences et féliciter autant les filles et les garçons sur leur sérieux.
  • Faire attention à la façon dont les filles et les garçons occupent l’espace afin d’éviter les injustices.
Cliquez  ici  pour en savoir plus sur les effets positifs des conseils de cet article


Pour résumer :

Aucun humain ne naît avec des caractéristiques prédéfinies. L’environnement dans lequel nous évoluons nous conditionne par ses normes et ses croyances.

Les stéréotypes de genre ne sont pas vrais mais ils créent leur propre réalité.

Identifions-les pour ce qu’ils sont et limitons leur propagation afin qu’ils ne déterminent pas nos comportements et nos choix.

 

Article réalisé pour astu’sciences, par Céline Rouaire, psychologue sociale, spécialiste des stéréotypes de genre.

Autre