RIRE - La science aux éclats

Rire et apprendre sur le rire

Développer la curiosité, l’esprit critique et l’imaginaire. Rendre le visiteur acteur de sa découverte. Découvrir différentes recherches sur le rire et les scientifiques travaillant sur le sujet. Se questionner sur son propre rire, les différents rires humains, le rire des autres animaux, la production du rire, la contagion du rire ou encore sur l’aspect sociétal du rire.


Une exposition interactive

L’exposition se déploie dans son intégralité dans des salles de 200 à 300 m2. Elle est modulable pour des salles de 100 à 200 m2. Elle est composée de : 8 jeux sur tables, 10 applications, 9 vidéos, 4 livrets, 6 installations interactives, 3 bornes audio, 3 installations. Le matériel multimédia comprend : 15 tablettes, 3 lecteurs MP3, 3 téléviseurs, 1 vidéoprojecteur, 1 NUC et 1 raspberry.


Éclats de Rire

Le rire a plusieurs modalités : le sourire, le petit rire, le gros rire, l’éclat de rire, le fou rire… Rire interroge aussi les déclencheurs du rire : situations incongrues, bizarreries, jeu de mots, humour, chatouilles… peuvent fournir prétexte à rire. Une fois que le rire est déclenché, une activité physique engage tout le corps du rieur : contraction du diaphragme, contraction de la cage thoracique, expulsion de l’air des poumons, remontée de l’air dans le larynx, vibration des cordes vocales, émission d’un son. Le rire est également une activité tournée vers l’autre, en tant que vecteur de communication des émotions, de partage des sentiments intérieurs et de développement d’échanges. Il est le lieu d’une empathie revendiquée : en riant, je montre à l’autre que je ris, et j’attends de cet autre qu’il participe à mon état. Effet cumulatif du rire qui peut aller jusqu’au partage du fou rire.


Le propre de l’Homme ?

Le rire a longtemps été pensé comme une activité distinctive de l’espèce humaine. Assimilé à une expression reliée à la conscience et au langage, à une capacité réflexive sur le sens d’une situation ou d’une histoire, le rire n’était pas perçu comme accessible aux animaux non humains. Aujourd’hui, la frontière humain/animal est questionnée par de nombreux travaux sur les formes de communication animale, sur le développement d’un langage et de formes d’intelligence, et des travaux portent sur le rire chez des mammifères comme les singes et les rats. Comme Darwin l’avait énoncé, le rire (où ce qui s’y apparente chez les espèces animales non humaines) serait un ferment de la cohésion du groupe, une ressource positive dans les conditions de l’évolution (autant pour se prémunir des prédateurs que pour accéder aux ressources).


Un sujet de science

Le rire est le lieu de travaux scientifiques qui connaissent une diffusion internationale. Plusieurs disciplines sont impliquées : neurosciences, biologie des comportements, éthologie, neuropsychologie, médecine, sciences de la communication, traitement de l’information, robotique… Des expériences sont menées en faisant appel à l’imagerie médicale, à l’analyse acoustique, à des tests de comportements, à l’observation participante, aux études ethnographiques. Le rire est aussi au centre de travaux de sciences humaines (psychologie sociale, histoire, sociologie, sciences du langage, philosophie, anthropologie culturelle) parce qu’il se trouve au coeur de la construction et l’affirmation de la cohésion d’un groupe. Des historiens ou des ethnologues montrent que des sociétés différentes peuvent accorder une place différente au rire.


C’est bon pour la santé

Le rire est à la mode comme technique de relaxation, de maintien en bonne santé, de socialisation dans des groupes, voire de gestion des ressources humaines dans les entreprises. Des clubs de “yoga du rire” sont créés à travers le monde. Les participants sont encouragés à rire volontairement par des exercices de respiration et de voix, pour laisser ensuite le rire se développer tout seul. Même si les attendus de ces techniques ne sont pas toujours établis scientifiquement, les participants font régulièrement référence à une sensation de détente, de bien-être et de bonne humeur.


Rire et école

Rire est adossé directement aux nombreuses recherches menées par des scientifiques du monde entier. Tout en découvrant les mystères du rire, les élèves expérimentent les démarches et les protocoles scientifiques et découvrent les chercheuses et les chercheurs travaillant sur le sujet. Rire questionne également le rôle de notre corps dans la production d’un rire : cerveau, respiration, voix et muscles sont passés au peigne fin.  Rire est en adéquation avec l’axe « Questionner le monde » du cycle 2, les sciences et technologies du cycle 3 et les SVT du cycle 4.

En explorant ce phénomène commun à tous, y compris chez les animaux non humains, rire permet de mieux se connaitre, de mieux connaitre les autres. L’exposition s’intéresse également à la place du rire dans différentes cultures, aux rires de résistance, aux rires au sein d’un groupe, ou encore à la moquerie. Rire se rattache au programme d’enseignement moral et civique de tous les cycles.


Soutiens

L’exposition « Rire – La science aux éclats »  a reçu l’appui de la Région Rhône Alpes, de la Fondation Bullukian, de la Ville de Saint-Étienne et de la ville de Lourmarin. 

Renseignements et devis

Kévin Fauvre

kevin.fauvre@artm.fr

Xl titre
Informations pratiques :

L'exposition se déploie dans son intégralité dans des salles de 200 à 300 m2 Modulable pour des salles de 150 à 200 m2
À partir de 6 ans
Contenu :
7 jeux sur tables / 10 applications / 9 vidéos / 3 livrets
5 installations interactives / 3 bornes audio / 4 installations...

Contact :

Kévin Fauvre
Directeur - ART'M Créateurs Associés
kevin.fauvre@artm.fr

Pièces jointes :

Exposition