[Trouve ton rythme] Le rôle de l'alimentation

Publié par astu 'sciences, le 19 septembre 2018   380

Xl trouve ton rythme n  13 ade  le  8756

 

Il n’est pas rare d’entendre les pédiatres  conseiller de bien déjeuner le matin afin que l’enfant ait assez d’énergie pour suivre la matinée et éviter le « coup de pompe » du matin. Il en va de même pour les différents repas de la journée dont la composition doit varier pour éviter notamment les problèmes de sommeil.

 

L’alimentation a des régularités

Quand nous parlons de nos rythmes biologiques,  nous parlons souvent du rythme veille-sommeil parce qu’il organise l’ensemble de notre quotidien.  Dans ce rythme veille-sommeil existe les moments un peu particuliers où nous mangeons.

Ainsi, l’alimentation présente également des régularités. C’est pourquoi, beaucoup de personnes disent qu’ils doivent manger à certaines heures pour être bien.

Il existe donc bel et bien un rythme mais qui est cependant moins généralisé que les autres. En effet, sans savoir pourquoi, certaines personnes peuvent se passer de manger sans que cela leur pose problème alors que pour d’autres cela est indispensable.

Par contre, ce que nous savons peut-être moins, c’est qu’il existe une sorte de séquentialisation dans la prise de nos repas qui est importante en particulier chez les enfants et les adolescents.

 

Le petit-déjeuner doit être bien pris et au bon moment

Chez les enfants et les adolescents, le petit déjeuner est le repas le plus important.

Il doit être constitué de sucres lents et de sucres rapides qui doivent permettre véritablement de renforcer les ressources énergétiques de l’enfant pour un long moment puisqu’il va ensuite avoir une longue matinée.

Le petit déjeuner doit être pris dans de bonnes conditions, si possible, sans stress. Cela nécessite parfois certains aménagements. Il doit cependant être pris à la bonne heure. Lever l’enfant trop tôt ne signifie pas forcément que ce soit le bon moment. Cela peut d’ailleurs être contre-productif. Il  faut donc aussi tenir compte du temps et du moment.

 

Le petit déjeuner doit donc être constitué de sucres lents, de sucres rapides, de fruits, de protéines qui peuvent être végétales (pas forcément animal) pour recharger l’ensemble de l’organisme qui vient de faire 12h de diète.

Il est aussi intéressant de composer le repas de midi en protéines végétales ou animales car les protéines jouent un rôle sur la fabrication de la mélatonine. 

 

Ne pas oublier le goûter

Nous avons tendance à oublier de plus en plus le goûter alors qu’il faudrait le revaloriser.

Correctement et diététiquement organisé, le goûter va avoir comme intérêt d’alléger le repas du soir et ainsi jouer sur la qualité du sommeil.

En effet, plus le repas du soir est allégé, aménagé autour de soupes de légumes, par exemple, avec éventuellement un morceau de pain et un peu de fromage, plus la mélatonine pourra être bien sécrétée.

 

Le « coup de pompe » de midi n’est pas lié à la digestion

Après le repas de midi, il n’est pas rare de ressentir ce que nous appelons un « coup de pompe » en étant persuadés que cela vient de ce que nous venons de manger.  

Nous savons aujourd’hui que cela n’a rien avoir avec la digestion. Ce « coup de pompe » vient en fait de ce qu’on appelle le creux méridien. Il s’agit d’une baisse physiologique globale en milieu de circadien qui explique que la température baisse, notre vigilance baisse, ainsi que notre cortisol, 12h après avoir baissé dans la nuit.

La digestion n’est donc pas la cause de cette baisse physiologique sauf si le repas de midi est trop chargé en calories et qu’il n’est pas accompagné que d’eau. Il y aura alors un sur ajout et donc ce ne sera pas un « creux » mais plutôt un « fossé ».

Également, plus la température extérieure sera élevée, plus le creux méridien sera fort ; ce qui explique que dans tous les pays méditerranéens tout le monde fait la sieste quand il fait très chaud.

 

La sieste bénéfique pour tous

Il n’est ainsi pas étonnant que ce moment soit celui que l’on consacre à la sieste. La sieste est un moment très favorable pour récupérer de la fatigue chez tout le monde alors que nous avons tendance à la limiter aux jeunes enfants et aux personnes âgées.

Chez les enfants les plus jeunes, la sieste doit toujours se faire au moment du repas. Il n’est pas conseillé de les faire s’exciter pendant une demi-heure avant de les mettre au lit pour la sieste car ils ne s’endormiront pas tout de suite rendant la sieste non bénéfique.

Il ne faut aussi pas empêcher un enfant plus grand de faire la sieste s’il en a besoin.

Avoir la possibilité d’avoir des temps de relaxation, des temps de détente à ce moment du creux méridien permet de passer l’après-midi dans de meilleures  conditions que quand nous décidons de ne pas en tenir compte et en essayant de continuer comme si de rien était.

Les japonais ont installé des lieux de sieste dans toutes les entreprises non pas pour mieux respecter le bien être des salariés, mais tout simplement parce qu’ils sont plus performants après, donc, plus efficaces et plus rentables.

 

En résumé, le bien être de chacun et son efficacité dépendent du fait que nous devons tenir compte de ce creux méridien comme étant un moment phare de la journée où nous devons pouvoir nous poser, être capable de ne rien faire, de rêvasser, de se détendre totalement…


Retrouvez les autres ressources Trouve ton rythme dans cet article : La bande dessinée et l'exposition photo

Les vidéos déjà sorties ou à venir :

Vidéo teaser

1 - Les êtres vivants sont rythmés génétiquement ?

2 - Qu'est-ce qu'un événement rythmé ?

3- L’importance de la régularité des rythmes

4- Les rythmes circadiens

5- Les rythmes infradiens

6- Les rythmes ultradiens

7- Le sommeil - multi rythmes

8- Quel dormeur êtes-vous ?

9- Rôle de l’alimentation

10- La parasomnie

Un projet réalisé par :




avec le soutien de :