Full bandeau

Communauté

Trouve ton rythme !

[Trouve ton rythme] L’importance de la régularité des rythmes

Publié par astu 'sciences, le 6 juillet 2018   230

Xl trouve ton rythme n  6 manon  9219

Une horloge centrale pour les gouverner toutes

Notre organisme est bardé d’horloges biologiques : des horloges périphériques situées dans différents organes comme le cœur, le foie, les muscle, les tissus… et une horloge centrale située dans le cerveau, plus particulièrement dans une structure appelée l’hypothalamus et dans un noyau appelé le noyau suprachiasmatique.

Ce noyau a la capacité de capter les influx venant de lumière, les photons, mais au niveau d’un circuit non visuel par le biais de certains récepteurs qui sécrètent une substance appelée la mélanopsine.

Il va ainsi stimuler différentes structures et constitue en cela une horloge centrale qui va synchroniser toutes les horloges biologiques dont il gère le circuit.

Respecter son rythme, un exercice difficile mais nécessaire

Il n’est pas si simple de respecter nos horloges si nous ne tenons pas compte de nos vrais besoins en essayant de faire comme tout le monde. C’est en fonction de ses besoins et de son propre programme génétique que l’on doit apprendre à respecter ses rythmes.

Il faut, pour cela, arriver à faire le compromis le plus physiologique possible car cela paraît presque utopique d’arriver à caler son rythme sur le rythme de la ou les sociétés. Mais il faut travailler dans ce sens parce qu’effectivement nous savons qu’il y a des troubles possibles à moyen et à long terme graves.

Les travailleurs postés, par exemple, qui ont des rythmes désynchronisés, ont des pathologies plus fréquentes de cancer, de dépression…

Cela est donc aussi important chez l’enfant, l’adolescent que chez l’adulte.

Respecter le rythme Veille - Sommeil

Les professionnelles insistent énormément auprès des familles sur l’importance de la régularité du rythme veille-sommeil des enfants en particulier.

Le rythme veille-sommeil est celui de la journée à savoir veiller pendant le jour et dormir la nuit. La régularité de ce rythme est importante. Se coucher à la même heure, se lever à la même heure est réellement ce qui va permettre de mettre en phase quotidiennement l’ensemble de ses horloges.

C’est pour cette raison que les pédiatres essaient de dire aux parents que leur rôle est de mettre des limites pour que l’enfant se couche à heure fixe. La sensibilisation se fait dès les consultations du nourrisson jusqu’à l’adolescent notamment concernant le problème de l’envahissement des écrans.

L’important est que le temps du pré sommeil soit une période la plus calme possible. Il est donc préférable de ne pas décaler les repas trop tard ou de les faire dans une situation d’énervement des parents.

 

L’horloge centrale messagère du jour et de la nuit

L’horloge centrale se trouve derrière les yeux à un niveau particulier du cerveau. Elle est constituée d’un amas de cellules qui est exactement au-dessus du croisement de nos nerfs optiques.

En effet, de nos yeux partent deux paires de nerfs optiques qui vont se croiser à un moment donné dans le cerveau. Il faut savoir que la première image que l’on voit est inversée et c’est grâce à ce croisement des nerfs optiques qu’elle se retourne et qu’elle arrive dans la bonne orientation sur l’air visuel.

Donc au-dessus de ce croisement des nerfs optiques appelé le chiasma optique (le croisement) se trouve cet amas de cellule qu’on appelle le noyau supra chiasmatique (au-dessus du chiasma optique). Cette horloge placée derrière les yeux est tout à fait fondamentale car c’est elle qui voit le passage du jour à la nuit, de la lumière à l’obscurité…

Dans le cerveau, elle va donc être chef d’orchestre et va constamment envoyer les messages nécessaires à toutes les autres horloges périphériques. Ces dernières, étant encapsulées dans le cerveau, n’ont pas de vision de leur environnement et ont donc besoin de l’horloge centrale pour indiquer s’il est l’heure de se mettre en route, de s’arrêter…

Il est donc indispensable que cette horloge centrale soit  toujours dans les meilleures conditions possibles pour respecter cette régularité et garantir la synchronisation de l’ensemble des horloges.

Pourquoi a-t-on besoin de resynchroniser les horloges ?

Les horloges ne sont pas tout à fait basées sur vingt-quatre heures exactes, mais plutôt sur vingt-quatre heures et demie. S’il n’y avait de resynchronisation au niveau de notre cerveau, nous nous décalerions d’une demi-heure tous les jours. Ce qui finirait par nous faire  confondre rapidement le jour et la nuit.

Lorsqu’il y a une désynchronisation pathologique de ces horloges, les conséquences peuvent être assez sérieuses pour l’être humain : problèmes au niveau des états d’humeur, des états de dépression, d’anxio-dépression…

Nous savons que l’anxiété ou la dépression sont souvent liées à des substances internes au cerveau comme la sérotonine et que la sérotonine est un des précurseurs de la mélatonine.

Donc une désynchronisation va entraîner un problème au niveau de la mélatonine, donc un problème éventuellement  de sérotonine donc un problème au niveau d’un état peut-être dépressif et vice versa car il s’établit un cercle vicieux entre les deux mécanismes.

Au niveau pathologique,  la désynchronisation, sachant qu’elle va entraîner un chamboulement au niveau de la sécrétion de mélatonine, pourrait expliquer l’apparition de céphalées. En effet, nous observons chez les personnes qui souffrent de céphalées (migraines ou autre), une forte baisse de mélatonine dans ces moments de crise : la mélatonine étant très liées à la sérotonine et la sérotonine étant un des antalgiques naturels du cerveau énormément impliqués dans les céphalées.

En résumé, la désynchronisation des horloges biologiques impacte la production de mélatonine qui elle-même impacte la production de sérotonine expliquant ainsi l’éventuelle apparition de ces céphalées qui sont souvent cycliques : la migraine peut apparaître au moment des menstruations, un événement éminemment cyclique, donc lié aux horloges.

   

Retrouvez les autres ressources Trouve ton rythme dans cet article : La bande dessinée et l'exposition photo

Les vidéos déjà sorties ou à venir :

Vidéo teaser

1 - Les êtres vivants sont rythmés génétiquement ?

2 - Qu'est-ce qu'un événement rythmé ?

3- L’importance de la régularité des rythmes

4- Les rythmes circadiens

5- Les rythmes infradiens

6- Les rythmes ultradiens

7- Le sommeil - multi rythmes

8- Quel dormeur êtes-vous ?

9- Rôle de l’alimentation

10- La parasomnie


Un projet réalisé par :


Avec le soutien de :