Full bandeau

Communauté

Trouve ton rythme !

[Trouve ton rythme] Les rythmes infradiens

Publié par astu 'sciences, le 20 juillet 2018   160

Xl trouve ton rythme n  8 mathilde 9261


 

La période des horloges qui composent les rythmes infradien est de plus de 28h.

Chez l’être humain, il existe deux rythmes infradiens importants :

 

Le cycle de menstruation

Le premier est le cycle de menstruation chez la femme qui est un rythme régulier d’environ 28 jours. Ce rythme a été énormément étudié pendant les années 90 parce qu’on se demandait quel effet il pouvait avoir sur l’organisme.

Il a été démontré en effet qu’il jouait bien sur l’ensemble de l’organisme. En effet, à certains moment du mois, au cours de cette menstruation, les femmes sont obligées de faire d’avantage d’efforts pour avoir le même niveau d’attention, de concentration et obtenir la même performance à des activités qui leur demande beaucoup de concentration. C’est aussi une horloge qui joue sur l’ensemble des systèmes hormonaux, notamment sur le système thymique (système régulateur de l’humeur).

Ce qui veut dire qu’au cours du mois, certaines femmes vont avoir des changements d’humeur liés à leur horloge infradienne. Elles n’y peuvent donc rien si elles ont des périodes de mauvaises humeurs, mais l’entourage peut s’adapter.

Nous pouvons ainsi nous amuser à taquiner les hommes qui n’ayant, eux, malheureusement pas d’horloge infradienne, n’ont donc aucune raison d’avoir des jours de mauvaises humeur dans le mois et n’ont plus qu’à s’adapter.

Il est important de connaître cette horloge car nous savons depuis plusieurs années que la puberté chez les petites filles est de plus en plus précoce (à partir de la fin de l’école primaire). Le fait de leur apprendre comment fonctionnent  ces horloges leur permet de se désangoisser par rapport à des tas de changements qu’elles voient apparaitre mais pour lesquelles elles n’ont pas de questions à poser.

L’hivernation

La deuxième horloge infradienne importante a été étudiée par les chercheurs auprès des animaux hivernant. Ils ont recherché pourquoi, tous les ans, entre novembre et mars, certains animaux vont hiberner. Ils se sont alors rendu compte qu’ils ne sont pas des animaux fainéants, mais qu’il s’agit une condition de survie. En effet, pendant cette hibernation, ces animaux vont utiliser à minima toutes les ressources qu’ils ont stockées pendant la période faste avec de temps en temps de micro éveils. Ils se réveilleront ensuite pour de nouveau renouveler leur stock d’énergie.

Réveiller un animal hibernant en pleine hibernation, risque de le faire mourir car il va dépenser d’un seul coup tout ce qu’il a stocké. Si on ne l’aide pas artificiellement à être nourri, il en meurt parce qu’il n’arrive pas à stocker de nouvelles ressources.

Chez les grands mammifères comme les ours, on sait qu’il y a un moment d’hivernation entre novembre et mars. Nous ne sommes rien d’autre que de grands mammifères et nous avons le droit de nous poser la question de savoir ce qu’il se passe à cette période pour nous.

De fait, il a été constaté que l’organisme est beaucoup plus fatigable, beaucoup plus fragile et que le système immunitaire est plus déficient. Ceci explique donc pourquoi nous sommes souvent plus malades l’hiver que l’été. Tous simplement parce que la moindre résistance du système immunitaire nous fait attraper tous les microbes qui passent.

L’hiver est aussi une période où, chez l’enfant et l’adolescent, le niveau de cortisol est le plus bas (alors qu’il est le plus élevé l’été). C’est une période où le sentiment de fatigue est plus fréquent et où le besoin de dormir est plus important que l’été.

La dépression saisonnière

Cette période est aussi caractérisée par une luminosité plus faible puisque les jours sont plus courts. Cette luminosité plus faible a un impact sur notre bien être psychologique puisque c’est elle qui provoque la dépression dite saisonnière.

La dépression saisonnière est cette perception que l’on a, à partir de quatre heure de l’après-midi, d’avoir envie d’aller se coucher, ou de ne pas être en pleine forme dès le matin. Beaucoup disent qu’ils n’arrivent pas à s’endormir ou au contraire qu’ils se réveillent très tôt sans arriver à s’endormir à nouveau.

Cette dépression saisonnière doit être accompagnée par un traitement appelé la luminothérapie. Cette dernière consiste à utiliser des lumières spéciales proches de la lumière naturelle qui vont aider les patients à se ressourcer sans avoir à utiliser des antidépresseurs.

Il a été démontré qu’il y a environ 1% des enfants qui souffrent de dépression saisonnière et 5%  d’adolescents. Il est donc important de la repérer pour l’accompagner et passer cette période de la meilleure manière possible.

Il faut noter que pour les adolescents (collégiens et lycéens), la période de novembre à mars est celle du deuxième trimestre qui est souvent le plus chargé et le plus important. Ce qui veut dire que notre organisation de l’année fait que nous chargeons le plus les adolescents au moment où ils sont le plus fatigables. A cogiter…

 


 

Retrouvez les autres ressources Trouve ton rythme dans cet article : La bande dessinée et l'exposition photo

Les vidéos déjà sorties ou à venir :

Vidéo teaser

1 - Les êtres vivants sont rythmés génétiquement ?

2 - Qu'est-ce qu'un événement rythmé ?

3- L’importance de la régularité des rythmes

4- Les rythmes circadiens

5- Les rythmes infradiens

6- Les rythmes ultradiens

7- Le sommeil - multi rythmes

8- Petits dormeurs/gros dormeurs- Matinalité/vespéralité

9- Rôle de l’alimentation

10- La parasomnie


Un projet réalisé par :





  Avec le soutien de :