Full bandeau

Communauté

Trouve ton rythme !

[Trouve ton rythme] Les parasomnies

Publié par astu 'sciences, le 28 septembre 2018   420

Xl parasomnie

Les cauchemars, problèmes d’endormissement, réveils nocturnes ou encore le somnambulisme sont des objets de consultations que l’on retrouve chez les pédiatres.

Quand nous dormons, nous avons l’impression que rien ne se passe dans la nuit alors qu’il se passe beaucoup de choses. Parmi ces choses se trouvent parfois ce qu’on appelle des parasomnies qui apparaissent au cours du sommeil et dont nous n’avons pas forcément conscience.

 

Les parasomnies du sommeil profond  

Lors du  sommeil profond à très profond, plusieurs parasomnies peuvent apparaitre :  

Le somnambulisme

Celle qui est la plus remarquable est le somnambulisme. Pendant cette période du sommeil, le musculaire est actif et nous rend donc capables de nous déplacer.

Il est encore difficile de savoir pourquoi, mais il peut y avoir des personnes qui sont somnambules dès l’enfance ou parfois qui le deviennent en vieillissant. Certaines familles peuvent aussi être plus sujettes au somnambulisme.

Néanmoins, le somnambulisme n’est pas perturbant du point de vue du développement de l’enfant. La seule chose avec laquelle il faut être prudent est le risque d’accidents (chute dans les escaliers ou chocs sur un radiateur…) car ils sont souvent la raison des consultations sur le somnambulisme.  

La somniloquie

C’est aussi pendant cette phase de sommeil que des personnes parlent en dormant : c’est ce qu’on appelle la somniloquie. Cette parasomnie est souvent très gênante pour la personne qui partage la même chambre.

Il arrive parfois que l’entourage se rende compte qu’il lui pose une question et que la personne lui réponde alors qu’elle est profondément endormie. Cela fait partie des mystères du sommeil dont on ne connaît pas encore le fonctionnement.  

Le bruxisme

Il y a aussi les personnes qui grincent des dents toujours pendant cette période de la nuit. C’est ce qu’on appelle le bruxisme (le musculaire étant toujours actif).  

Les terreurs nocturnes

Enfin, chez les enfants en particulier, il y a ce qu’on appelle les terreurs nocturnes.

Ces terreurs nocturnes sont appelées ainsi bien souvent à cause de la terreur des parents qui se précipitent dans la chambre de l’enfant parce qu’ils l’ont entendu hurler, appeler… Ils le retrouvent assis dans son lit avec les yeux ouvert alors qu’il est profondément endormi.

Sa place dans le sommeil profond fait qu’il ne faut pas intervenir parce que nous risquons de réveiller l’enfant à un moment où il n’est pas prêt à être réveillé. Il ne comprendra même pas pourquoi il a été réveillé et nous savons qu’il aura complètement oublié ce qui s’est passé. Ainsi, ce que vous lui raconterez à ce moment-là n’aura aucun sens pour lui.

extrait de la bande dessinée Trouve ton rythme


Les terreurs nocturnes peuvent apparaître parfois quand il y a eu des mouvements un peu plus importants dans la journée.

Elles n’ont cependant pas non plus une valeur très gênante dans le développement de l’enfant.

 

Les rêves et cauchemars  

Pendant le sommeil paradoxal, les rêves sont souvent complètement aberrants. Au cours de ses rêves vont se rencontrer des gens qui n’ont rien à voir les uns avec les autres et vont se mélanger des tas de choses qui se sont passées dans notre vie.  

Ce type de rêve très particulier n’a rien à voir avec ceux que nous faisons dans le sommeil très profond où là aussi nous savons que le rêve se base sur une reproduction de la journée.

Il a été prouvé que quand une personne est en sommeil très profond, l’injection d’un bruit comme par exemple une voiture qui se gare à côté de chez soi avec les portières qui claquent se retrouvera dans son rêve.    

C’est aussi pendant le sommeil paradoxal que se retrouvent les cauchemars.

Chez les enfants, la terreur nocturne se discerne très bien du cauchemar. Elle  a lieu en début de nuit alors que le cauchemar va apparaitre en milieu de nuit vers deux-trois heures du matin.

Il y a une période de la vie de l’enfant (entre deux ans et demi et quatre ans) où les cauchemars vont être très importants car sa vie est très active à ce moment-là. Bien souvent il entre à l’école, son vocabulaire est en train de se développer et découvre des tas de choses. Il a donc forcément les moyens de faire des cauchemars. Cela peut-être aussi lié à ce qu’on lui lit avant de s’endormir.

Contrairement aux terreurs nocturnes, il faut intervenir sur le cauchemar parce qu’il est vraiment un rêve anxiogène.

Il est le signe que l’enfant a peur de quelque chose. Il faut donc intervenir pour le rassurer dans la nuit au moment du cauchemar, mais il ne faut pas en rester là.

Cette période pouvant amener des cauchemars récurrents, il est nécessaire de mettre en place des rituels d’apaisement au moment du coucher pour lui dire qu’il n’y a pas de danger et qu’il peut s’endormir : regarder par exemple sous le lit pour voir s’il n’y a pas de méchant loup ou montrer qu’il  n’y a pas d’ogre derrière les rideaux … Ce sont des choses auxquelles l’enfant peut croire à ce moment-là. Pour autant, il ne faut pas que cela devienne un temps de panique.  

Normalement cette période de cauchemars passe, mais peut revenir au moment de l’adolescence.

Si au moment de l’adolescence il se remet à faire des cauchemars, cela ne doit pas se gérer de la même manière que pendant l’enfance. Il ne faut pas y aller la nuit pour essayer de le rassurer, mais plutôt ne pas hésiter à en discuter avec lui le matin en lui disant que vous l’avez entendu bouger la nuit, crier ou mal dormir.

Il faut qu’à un moment l’adolescent accepte de parler du cauchemar parce qu’il est forcément lié à une angoisse qu’il vit dans sa journée et qu’il n’arrive pas à exprimer consciemment.

 

Les parasomnies sont donc importantes à connaître pour savoir agir sur le moment, mais ne vont pas agir à vie sur le sommeil de la personne.

 

Retrouvez les autres ressources Trouve ton rythme dans cet article : La bande dessinée et l'exposition photo

Les vidéos déjà sorties ou à venir :

Vidéo teaser

1 - Les êtres vivants sont rythmés génétiquement ?

2 - Qu'est-ce qu'un événement rythmé ?

3- L’importance de la régularité des rythmes

4- Les rythmes circadiens

5- Les rythmes infradiens

6- Les rythmes ultradiens

7- Le sommeil - multi rythmes

8- Quel dormeur êtes-vous ?

9- Rôle de l’alimentation

10- La parasomnie


Un projet réalisé par :





avec le soutien de